Lothar Guderian
  MES TRAVAUX

Le terme général par lequel on peut désigner mes travaux est celui d' "art concret".
Mais qu'est ce que l'art concret?

Ce concept remonte au groupe artisitque "Art Concret" fondé par le peintre néerlandais
Theo van Doesberg. Son comparse fut aussi Piet Mondrian. Ceci se passait en 1917.

Quel était le but de ce groupe?

Il s'agissait de tendre vers une clarté absolue, loin de la peinture proche des choses
et de la nature. Le souci de van Doesberg était de relier l'art et la vie. C'est un concept
qui est aussi très important pour moi.

ENTRELACEMENTS – aujourd'hui tout s'entrelace à tout et le beau mot de "mondialisation"
est la preuve d'une réalité de notre temps et si je crée des objets d'art à partir de cartonnages
servant à l'emballage et à la publicité et qui se jettent normalement à la poubelle, ce n'est
pas simplement la conscience de l'environnement qui joue un rôle majeur, mais surtout la
rencontre avec d'autres cultures.

Ma matière première a souvent parcouru un long voyage. Elle vient d'Europe, d'Asie,
des pays arabes et autres avant de se transformer en art.

Van Doesberg estimait que l'esprit créatif ne pouvait pas être représenté par des objets
abstraits et pas du tout figuratifs.

Je me plie à cette exigence notamment par mes travaux "blancs". Les éléments fonda-
mentaux purement plastiques sont élaborés, un certain ordre est imposé et intentionnel.
La lumière et les ombres y participent dans un monde imagé esthétique dans lequel la
surface et l'espace trouvent un équilibre harmonieux.

A une époque où nous sommes saturés d'excitations visuelles, où nous en sommes
inondés presque agressivement, je vous invite à une nouvelle expérience visuelle.

Lothar Guderian